• Accueil
  • > Suicide d’un enfant (pages libres)

Suicide d’un enfant (pages libres)

numriser0049.jpg   Ce blog est protégé par un mot de passe. 

Derrière cette porte, 8 jeunes qui ont quitté la terre dans l’espoir de faire cesser une souffrance indicible.

Derrière cette porte s’entraident 7  mamans,  à l’abri de l’incompréhension et du jugement.

Le suicide, plus un tabou ? Sa progression fait l’objet de statistiques, de débats,  ses causes d’analyses,  sa prévention désordonnée  d’essais plus ou moins réussis… Les religions ont assoupli le verdict de l’Eternel, l’église et le cimetière ne sont plus des lieux interdits aux suicidés… 

La société profonde (les « ça n’arrive qu’aux autres »), pour se protéger, continue à nier la réalité, à faire de cette épidémie un enchaînement exceptionnel de coïncidences  . Mais il n’est pas question non plus de parler  de destin accablant puisque le lieu et l’heure  ont été « choisis » par la victime elle-même.  Alors, qui sont ces jeunes à qui arrive un tel accident ? Qui sont ces autres dont l’enfant a opté pour la mort ? Choisir la mort ! cela glace le sang, donne le vertige, réveille des vertiges anciens… ce n’est pas un accident… c’est bien plus dangereux !  Déni, silence, fuite. Même sur les forums de deuil.

Voilà pourquoi la porte ne s’ouvrira pas.  Cependant, si vous le souhaitez, vous pouvez laisser un message de sympathie  sur cette page.

Merci! Excusez-nous!

 

 

 

 

 

18 Réponses à “Suicide d’un enfant (pages libres)”


  • bonjour
    dommage que lon ne puisse pas aller sur ce site car je pense que mourir par suicide, par accident, de maladie etc
    les personnes qui restent ont la meme peine, il n y a pas de peine differente, ca peut arriver a nimporte qui dentre nous quune personne de notre entourage se suicide
    tendres pensees a vos enfants et de gros bisous a vous toutes

  • Merci, Laurence, pour ton gentil message!
    Tu as raison, le manque, l’absence définitive d’un enfant,la culpabilité et même la colère, c’est la même souffrance pour tous.
    Là où apparaît la différence lorsqu’il s’agit d’un suicide, c’est dans les questions qui obsèdent les proches et surtout les parents.
    Pas facile de supporter que notre enfant ait souffert à ce point. Pas facile de supporter que celui ou celle que nous pensons coupable continue son chemin sans même un mot d’excuse. Pas facile de supporter l’idée que notre enfant si aimant ait pu rompre le lien qui nous unissait. Pas facile non plus de s’accuser de n’avoir rien vu ou pas compris, de n’avoir pas été là pour empêcher son geste, s’accuser de l’avoir peut-être mal aimé. Et puis, face aux autres, nous devenons son avocat car il faut plaider sa cause devant ceux qui nous sortent la consolation-bateau
     » accepte, respecte sa décision », autrement dit « cesse de nous bassiner! c’est lui qui l’a voulu! »

    « Après tout, c’est vous qui l’avez élevé! » m’a dit l’ex-épouse de mon fils. C’est peut-être bien, en gros, le contenu des fins de non recevoir lorsque nous voulons parler de tout ce qui nous hante.

    Pour nous, c’est un bien de pouvoir nous parler sans aucune contrainte et en confiance.
    J’espère que tu comprends. Peut-être qu’un jour, nous aurons envie d’enlever le mot de passe.
    Bisous!

  • Bien sur que chaque maman perdant son enfant souffre terriblement , elle est amputée d’une partie d’elle meme et je pense qu’il y a pas pire souffrance !
    mais la souffrante devant un suicide est differente !
    France a tres bien su decrire tout ceci !
    Sans oublier qu’on doit en plus faire face au regard accusateur des autres ! dans le genre « mais que lui avez vous fait » …!
    j’ai pour ma part fait deux blogs pour ma fille mais je m
    ‘y sens bcp moins libre que je le suis ici dans mes ecrits ! Ici chez Loic, je me sens en entiere confiance !a l’abri de toute incomprehension ou jugement !nous parlons toutes absolument le meme langage !
    qu’un enfant se donne lui meme la mort c’est .. il n’y a pas de mot a mes yeux pour exprimer ce que c’est !
    j’espere que l’on nous comprend !
    douces pensées pour tous les anges

  • Merci Laurence pour vos douces pensées.

    Je viens de perdre un long message de nouveau. Ce n’est pas mon jour..
    Je reviendrai plus tard,

    Je vous embrasse et tendres pensées à nos enfants

  • Merci Laurence pour votre gentil message.
    Merci à toi France d’avoir toujours cette faculté de faire un résumé conscis quel que soit le sujet et celui-ci est loin d’être facile.
    Dans ton commentaire, je retrouve les éléments qui me rongent sans cesse et qui doivent ronger toute Maman comme nous. Comment notre enfant si aimant ait pû rompre le lien qui nous unissait? trop dur de penser qu’il ait souffert à ce point sans que nous l’ayons compris. Je me dis sans cesse qu’un  » petit quelque chose » aurait pû changer le cours de l’histoire.
    Après notre drame, une de mes cousines me confia  » tu sais, je suis allée voir le proviseur pour T.., il m’a dit  » mais Madame, faites attention, il y a des enfants qui se suicident par la pression des parents » et me rajouta avec un air dubitatif  » ça alors, ça m’a fait tout drôle, j’ai pensé » mais qu’est-ce-qu’il veut dire celui-là? »
    Pouquoi me dit-il celà?

    Voilà, ma cousine ne m’aurait jamais répété celà si Dadoo était encore avec nous. La honte, le déni, la fuite, tout est là…

    Je vous embrasse et douces pensées à nos enfants

  • Oui, un petit quelque chose aurait pu changer le cours de l’histoire, notre « quelques secondes plus tard et…! » que nous avons dit ou pensé si souvent dans notre vie.
    Mais parfois, ces quelques secondes ne nous sont pas accordées, c’est tout à coup le contrôle qui nous échappe et ce n’est pas notre faute.

    Le proviseur de ta cousine aurait pu ajouter que des jeunes se suicident aussi parce les parents leur laissent la bride sur le cou ou bien parce qu’ils se mettent eux-mêmes la pression, ou bien… ou bien…

    Heureux celui qui trouve le juste milieu entre la confiance et l’inquiétude pour chaque enfant en particulier! Heureux celui qui peut respecter le silence d’un autre sans prendre de risques!

    Notre seul pouvoir, c’est de les aimer sans condition en espérant que notre amour les protégera. Et ton fils n’a pas manqué d’amour!
    Courage, Claudine, pour ces jours où tout revient!

  • je pense bien à vous tous les anges de ce blog
    je vous aime
    genevieve

  • pardonne moi Hediye de me perdre dans les ondes ces temps ci, aide moi a me remettre sur ta longueur d’onde !! il le faut absolument !
    je t’aime

  • france je pense for à toi en ce moment, loic veille sur toi
    je te fais de gros bisous

  • C’est un sujet dont il faut parler afin d’essayer d’en comprendre les raisons, ce blog en est le parfait exemple. Le suicide d’un enfant est une des pires choses qu’il puisse arriver, c’est pour cela qu’il est primordial d’échanger sur le sujet…
    Pensées à vous et à eux.

  • Is this image your copyright or can I use it on my website?

  • perez marie-jeanne

    toute ma sympathie à tous ces parents qui ont perdu un enfant parcequ’il est parti vers « les anges » bien trop tôt. Je pense sérieusment à faire comme eux mais on ne me regrettera pas car j’ai 61 ans et ça débarrassera le monde. Amitiés.

  • Débarrasser le monde ? Vous vous sentez si épouvantable ? Vous pensez qu’à 61 ans on n’a plus de route devant soi ? C’est vrai que la dépression donne souvent ces certitudes. Mon fils à 35 ans disait la même chose et pourtant, 8 ans après, il nous manque toujours autant, le vide qu’il a laissé ne se comblera jamais.
    En vous lisant, je me pose plein de questions: vous vous sentez seule dans la vie ? Vous avez perdu une personne aimée?… Peut-être pourrions-nous vous aider à aller un peu mieux ? Si vous souhaitez parler de vous, de votre désir de partir, vous pouvez nous écrire en Message Privé (tout au dessus, à droite de la page).
    Ici, nous avons eu la même tentation quand nos enfants nous ont quittées alors, nous pouvons comprendre ceux qui voudraient faire comme eux.

    Bien amicalement,
    France.

  • Marie-Jeanne,

    Moi aussi je me pose des questions en vous lisant.
    Je ne rajouterai rien après le message de France, ses mots sont miens.
    Simplement que je vous envoie toute ma tendresse, nous sommes là.

  • Car Hire Alicante

    Thank you for the work you have done into the post, this helps clear up a few questions I had.

  • Salut, je viens de reprendre votre article sur mon blog! Merci.

  • puisque je n’arrive a acceder a aucune autre page, c’est seulement par ici que je viens quand meme redire a ta maman que je suis de tout coeur avec elle en ce si triste jour qui arrive ! Que Dadoo soit avec toi Claudine pour t’aider a passer cette terrible periode ! peu importe les années qui passent c’est toujours aussi difficile
    douce pensées pour toi Dadoo au dela des etoiles, et gros bisous a ta maman. Je pense a vous

  • france je viens d’apprendre la nouvelle tu resteras tjrs mon amie de coeur Là haut tu es avec nos enfants, ils ont du être heureux de te retourver quel beau cadeau de noel tu as fait à loic.
    je ne t’oublierai jamais
    geneviève

Laisser un Commentaire




Le Mariage de Jacqueline et... |
ANASSMAJOIE |
nounouetptibouts |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le coin de bébé
| bernardlaplane
| little news